Pourquoi avons-nous planté des slips dans les vignes ? 🤔

Dans un souci de prĂ©servation des ressources naturelles, nos vignerons mènent rĂ©gulièrement des expĂ©rimentations « green » Ă  la vigne : le but Ă©tant de travailler le vignoble d’une façon toujours plus respectueuse. Aujourd’hui, retour sur leur dernière expĂ©rience ! 

Agamy, pour un vignoble engagĂ© 

Il y a 2 ans, 17 vignerons d’Agamy, unis par la volontĂ© d’amĂ©liorer leurs pratiques Ă  la vigne, ont crĂ©Ă© le « groupe Ă©cophyto 30 000 ». Leur mission ? Construire un itinĂ©raire technique afin de limiter au maximum les intrants chimiques, avec le travail du sol par exemple.

Le rĂ´le du sol sur la vigne 

Pour se dĂ©velopper, la vigne a besoin de nutriments : l’azote, le phosphore, le potassium et les oligoĂ©lĂ©ments. Elle trouve ces nutriments dans le sol, cependant, ils ne sont pas directement accessibles. Pour pouvoir les assimiler, elle a besoin de micro-organismes qui seront plus ou moins prĂ©sents selon un certain nombre de facteurs. On parle alors de la vie du sol.

Notre groupe 30 000 s’est interrogĂ© sur l’impact d’un mode de culture sur la vie du sol. Et pour mener Ă  bien cette analyse, il a dĂ©cidĂ© d’enfouir dans les vignes… Des slips !

Pourquoi un slip ?

L’idĂ©e peut paraĂ®tre surprenante, c’est pourtant une manière très simple et ludique de visualiser la vie dans les sols : le niveau de dĂ©gradation du slip nous permet d’Ă©valuer l’activitĂ© biologique du sol !

A noter qu’il faut un tissu en coton bio car c’est une matière dont les micro-organismes raffolent.

Mais alors pourquoi un slip et pas un t-shirt ?
Tout simplement parce que si tout le tissu se dĂ©grade, on ne retrouvera aucune trace de notre expĂ©rience ! On prend donc des slips car l’Ă©lastique reste intact et ne se dĂ©grade pas.

Le process

Fin mars, chaque vigneron a enterrĂ© 2 slips dans une parcelle : 1 sous le rang, entre 2 ceps et 1 autre dans l’inter-rang (chacun d’entre eux gĂ©rant diffĂ©remment l’enherbement dans leur vigne). On leur a donnĂ© rendez-vous 2 mois après pour voir le rĂ©sultat.

Les résultats

Mi-juin, chaque vigneron a donc dĂ©terrĂ© ses slips ! 

Voici ce qu’on a observĂ© :

D’abord, tous les slips sont dĂ©gradĂ©s hormis ceux qui ont Ă©tĂ© enterrĂ©s en boule et non Ă  plat.
C’est bon signe : cela prouve que nos sols sont vivants !

Ensuite, nous constatons une diffĂ©rence entre les slips qui ont Ă©tĂ© plantĂ©s au nord du Beaujolais et ceux au sud : au nord, la dĂ©gradation est meilleure, ce qui peut s’expliquer par la nature du sol, bien plus sableux !
Par ailleurs, les parcelles travaillées sans intrants chimiques présentent une dégradation des slips plus importantes que les autres. On en déduit que le changement de pratique a amélioré la vie du sol.

Au sud, il semblerait que la typicitĂ© du sol ait un effet plus important que le type de viticulture choisi. Les slips sont plus dĂ©gradĂ©s dans les sols sableux que dans les sols argileux et calcaires. Le manque d’eau ce printemps a dĂ» amplifier ce phĂ©nomène : sans eau, les micro-organismes ont plus de mal Ă  dĂ©grader les Ă©lĂ©ments.
Contrairement Ă  ce que l’on pouvait attendre, les slips prĂ©sents sous un couvert vĂ©gĂ©tal sont moins dĂ©gradĂ©s. Ici aussi, il peut y avoir un effet sĂ©cheresse. 

L’avantage de cette technique ? Elle est très facile Ă  mettre en Ĺ“uvre. Pas besoin de microscope puisqu’on raisonne Ă  l’Ă©chelle globale ! Porte d’entrĂ©e vers l’amĂ©lioration de la vie des sols, cet essai permet Ă©galement un Ă©change entre les viticulteurs et leurs techniques. En revanche, l’inconvĂ©nient Ă  souligner est justement le manque de prĂ©cision : il va ĂŞtre plus difficile d’expliquer prĂ©cisĂ©ment pourquoi une parcelle a dĂ©gradĂ© le slip plus rapidement que sa voisine.

 

Prochaine Ă©tape : rendez-vous dans 3 ans pour renouveler l’expĂ©rience afin de prĂ©ciser ces rĂ©sultats face Ă  d’autres conditions climatiques. Merci Ă  nos vignerons pour leur implication ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Vous devez ĂŞtre majeur pour commander sur le site Agamy.
Avez-vous 18 ans ou plus ?