Point Vignoble – avril 2022

Après un rude hiver, la météo nous joue des tours avec de grandes variations de température.
Voici un point sur le début du millésime 2022 et les travaux à la vigne.

 

L’hiver a été froid et pluvieux, avec plus de 300 mm de pluie tombés sur Lyon depuis la fin des vendanges ! L’eau s’est stockée dans les nappes en profondeur durant tout l’hiver. C’est une ressource importante pour la vigne qui la puisera tout au long du prochain millésime grâce à ses racines.

 

À la suite des fortes chaleurs de début mars, la vigne a commencé son éveil et les bourgeons ont commencé à éclore. Malheureusement, quelques jours plus tard, le froid est revenu : un premier week-end d’avril enneigé, suivi par des gelées jusqu’à -2°C le lundi. Les dégâts sur les bourgeons seront visibles dans les prochains jours. Il semble que les pertes soient bien moins importantes en comparaison à l’année passée : la vigne était moins développée et les températures moins froides.

Lorsque le bourgeon n’est pas éclos, il peut résister à de fortes températures négatives. En revanche, dès le débourrement, il peut y avoir des dégâts en dessous de 0°C. Les vignerons ne seront rassurés que lorsque les « Saints de Glace » seront passés, soit le 11 mai, période après laquelle le gel n’est plus à craindre selon le dicton !

A la vigne : la taille est terminée et le pliage des baguettes touche à sa fin. Les premiers travaux d’entretien du sol débutent, tout comme les plantations de l’année. Nos vignerons se préparent à l’éveil de la vigne !

Début des travaux du sol pour certains de nos vignerons

Plantation de gamay par notre vigneron Mathieu Subrin

Notre point vignoble rédigé par Inès BERTRAND – Technicienne viti-vinicole

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Vous devez être majeur pour commander sur le site Agamy.
Avez-vous 18 ans ou plus ?